HAITI FLAG S 580 400 Blog

Un nouveau 12 Janvier

Par Milton Joseph

12 Janvier 2010, 12 Janvier 2017, sept ans déjà depuis qu’un tremblement de terre dévastateur de magnitude 7.3 sur l’échelle de Richter a littéralement balayé Port-au-Prince, la capitale d’Haïti, et sérieusement ravagé les villes de Jacmel, Léogâne, Petit-Goâve et de Grand-Goâve.  Un cataclysme qui a plongé dans le désarroi non seulement les familles des 300.000 disparus mais également des centaines d’handicapés et des millions de sans-abris.

Alors que le pays commémore le septième anniversaire de cette tragédie, d’autres désastres comme le passage de l’ouragan Matthew, qui a tout récemment rasé la côte Sud du pays, les ravages des inondations qu’a connu le département du Nord dans le courant du mois de novembre 2016 hantent l’esprit de plus d’un et prouvent du même coup l’état de vulnérabilité de notre chère Haïti face aux catastrophes naturelles.

Haïti que jadis on surnommait la Perle des Antilles, peut-elle donc renaitre de ses cendres ? Quel doit être la solution appropriée aux problèmes d’ordre environnemental du pays ?

Pour répondre à ces questions nous devons dire que la situation d’Haïti, loin d’être considérée comme peine perdue, doit éveiller notre conscience en nous amenant à tirer la sonnette d’alarme en faveur d’une orientation mentale constructive et à considérer le pays avec ses composants comme des biens de Dieu que chaque haïtien, chaque haïtienne est appelé à chérir jalousement et à gérer selon le mandat divin. 12 Janvier nous met face à un défi de taille, celui de transformer nos comportements médiocres en actes réfléchis.

Que ce 12 Janvier 2017 soit pour chacun une occasion de dire « non » ! Non au déboisement déréglé qui produit l’érosion, non à la construction anarchique, non à la mauvaise gestion des déchets domestiques, non aux actes vils qui ternissent d’avantage l’image du pays et notre fierté de peuple.

On porte la marque de 2010 mais l’avenir nous guette, tout n’est pas fini, une Haïti nouvelle est encore possible. « Travaillons et luttons sans jamais nous lasser » en prenant en main le destin de notre patrie car cette affaire nous regarde tous.

Que Dieu bénisse Haïti !